logo

Observation du Cygne chanteur en hivernage à Solférino (Landes)

Les quatre Cygnes chanteurs au Platiet (Solférino).

Le Cygne chanteur (Cygnus cygnus) fait partie des six espèces de cygnes existant au monde. Son ancienne appellation était le Cygne sauvage. Les autres espèces sont Continue Reading..

Le comportement agressif des cerfs sur une place de brame

brame hautes pyrenees 155

Le cerf aux bois cassés qui m’a donné l’idée de cette publication.

Depuis que je m’intéresse au Cerf élaphe, j’ai déjà observé des mâles avec un ou plusieurs cors cassés, mais je n’avais encore jamais rencontré d’animal ayant cassé ses deux bois.

J’ai pu photographier cet évènement peu courant chez un cerf particulièrement agressif qui a réussi à sortir vainqueur d’un duel sans doute violent, auquel je n’ai pas assisté.

Je n’ai pas retrouvé de témoignage équivalent sur le net. Cela arrive, c’est sûr, mais cela reste peu courant! Cela m’a donné l’idée de montrer en photos sur la même place de brame ce que l’augmentation de leur taux de testostérone provoque Continue Reading..

La chandelle du cerf élaphe pendant le rut

Le moment fugace où le cerf se cabre après la saillie. La biche est occultée par sa masse imposante.

J’ai parlé de « chandelle »? C’est exact! Ce terme est utilisé dans le Larousse pour des définitions et des expressions bien différentes mais il n’y en a qu’une qui s’apparente à la situation décrite dans cette publication, sans faire de référence au cerf : « s’élever à la verticale ».

A défaut donc de se faire aider par le Larousse, Continue Reading..

Soir de brame aux couleurs de l’automne

L’acteur principal de cette publication, un magnifique 12 cors irrégulier.

Mon blog a pour moi un énorme privilège : il m’incite à sortir en montagne pour vivre de bons moments au contact de la faune Continue Reading..

Le temps du brame pyrénéen 2022 en photos

brame hautes pyrenees 1 58

04 Octobre – Dans une forêt pyrénéenne, un cerf à la sortie de la souille.

Cette année 2022 est déjà marquée par un été caniculaire, avec une période de sécheresse historique. Les écosystèmes aquatiques en sont fortement impactés. Les mammifères comme les cervidés semblent avoir bien résisté, mais les faons de biche et de chevreuil ont peut-être des carences (sinon davantage) car le lait de leur mère n’est sans doute pas aussi nutritif.

En effet, la quantité de nourriture disponible ne suffit pas, sa qualité est essentielle ; c’est surtout elle qui conditionne la survie du faon au cours des premières semaines de sa vie, Continue Reading..

Le faon

A peine debout sur ses pattes – Le faon tacheté.

Nous sommes le 20 mai et la période des naissances des faons a débuté depuis quelques jours déjà. Dans mon Béarn d’adoption, elle s’étale de début mai à début juin sans que je sache vraiment s’il y a un pic, puis les naissances se raréfient.

Alors que je remontais une pelouse sèche d’un coteau Continue Reading..

Observations sur deux Tichodromes échelettes pendant un hivernage béarnais

Le Tichodrome – Un oiseau que j’adore!

J’ai déjà consacré plusieurs articles au Tichodrome échelette mais cet oiseau si particulier m’a encore appris des choses au cours de cet hivernage 2021-2022. Continue Reading..

La Cistude d’Europe (Emys orbicularis)

Une Cistude d’Europe sur une souche émergée, une femelle (ses yeux sont jaunes).

La Cistude d’Europe est l’une de nos deux espèces de tortues terrestres autochtones, avec l’Emyde lépreuse (Mauremys leprosa). Mieux connaître notre Cistude, c’est mieux la protéger. Elle en a grand besoin ; bien que nous sommes de plus en plus sensibles à l’impact de nos activités sur l’érosion de la biodiversité, Continue Reading..

Les espèces de tortues en France et la réglementation

Emydes lépreuses (Mauremys leprosa), prenant un bain de soleil.

Les tortues sont des reptiles bien sympathiques. Pendant longtemps, on les a prélevé dans la Nature comme animal de compagnie pour les enfants. En France, nous trouvons seulement trois espèces de tortues sauvages autochtones dans leur cadre naturel terrestre ; elles sont toutes maintenant protégées.

L’engouement continue Continue Reading..

Le Crapaud épineux (Bufo spinosus)

On l’identifie facilement à sa pupille horizontale avec l’iris orange à rouge cuivré, légèrement strié de noir. 

Le Crapaud épineux (Bufo spinosus) est un Anoure que l’on rencontre couramment les belles nuits d’été. Derrière son aspect parfois peu engageant et sa mauvaise réputation, se cache un animal très utile. La Nature est bien faite ; elle a tout prévu Continue Reading..

La Grenouille agile (Rana dalmatina)

La Grenouille agile, photographiée dans un sous-bois avec un flash annulaire (alt. 305 m).

Sur le piémont des Pyrénées, il m’est déjà arrivé de confondre la Grenouille agile (Rana dalmatina) avec la Grenouille rousse (Rana temporaria), que j’ai présenté dans un précédent article et que je rencontre essentiellement en altitude.

La publication d’aujourd’hui apporte quelques informations pour éviter la confusion qui arrive parfois entre ces deux espèces qui n’ont pas le même statut de protection. Continue Reading..

Le Cerf élaphe à la sortie de l’hiver

Ce Dix cors irrégulier pyrénéen a laissé un cor dans un combat à l’automne.

Il est loin, le temps du brame! Cerfs et biches se sont séparés et chacun a repris ses occupations : les mâles d’un côté, les femelles accompagnées de leur progéniture de l’autre. L’hiver est passé par là, où les animaux sont plutôt discrets! Les jours ont maintenant bien rallongé Continue Reading..

La Grue cendrée dans les Landes, région de Sabres, Solférino et Arjuzanx

06 décembre, 17h20 – L’arrivée des grues cendrées au dortoir au soleil couchant, à la Réserve Nationale d’Arjuzanx.

Elles repartent! L’horloge interne de nos belles visiteuses de l’hiver répond une nouvelle fois à la sollicitation de la photopériode, la durée quotidienne du jour considérée du point de vue de ses effets biologiques. Le signal de départ est contrôlé par leur système endocrinien en lien avec ce phénomène : l’oiseau réagit alors aux hormones libérées dans le sang.

Les variations de la durée du jour et de la nuit au cours d’une année sont immuables : la migration prénuptiale de la Grue cendrée (Grus grus) est ainsi déclenchée tous les ans au même moment, sans aucun lien avec la météo! Continue Reading..

Les Bouquetins de la vallée d’Aspe

23 janvier 2022 – Bouquetins dans la neige en vallée d’Aspe (bouc, cabri et étagne).

Le jeudi 11 avril 2019 était un jour particulier en vallée d’Aspe. C’était celui du retour du Bouquetin dans le Haut-Béarn, plus d’un siècle après la disparition de l’espèce d’origine (Capra pyrenaica pyrenaica). Soit, ce retour n’était pas naturel, mais l’Homme répare parfois ses erreurs du passé. Continue Reading..

La démarche particulière d’un cerf mécontent

29 septembre 2021 – Le cerf Quatorze cors, sujet de cette publication.

Cette publication est la dernière d’une série alimentée avec mes photos du brame 2021. Elle concerne un beau Quatorze cors irrégulier d’âge mûr. Il y a parfois des rencontres imprévues avec des animaux qui me marquent. Continue Reading..

Portraits d’une biche un soir d’octobre

Une biche intriguée.

Cette publication est courte. Je me repose avec le sujet d’aujourd’hui, quelques minutes passées en compagnie d’une biche sur le piémont des Pyrénées. Les photos, faites avec un téléobjectif, parlent d’elles-mêmes.

Il est des moments paisibles dont on se souvient, Continue Reading..

Les comportements de Cerfs élaphes dans une haute estive pendant le brame

Portrait de famille de cerfs élaphes.

Nous sommes le 15 octobre 2021! Le fameux brame est normalement terminé. Aujourd’hui pourtant, j’aurai l’occasion d’observer le comportement d’un groupe de biches et cerfs, pour lesquels la « fête » est toujours en cours! Seul, je savoure ces moments-là, qu’aucun évènement extérieur ne viendra perturber. Continue Reading..

Les raires d’un cerf pyrénéen pendant le brame

Mon premier instant avec le magnifique Dix cors, sujet de cette publication.

Son cri puissant rebondit sur le versant opposé de la vallée pyrénéenne. C’est le moment de complicité que je préfère, quand il sait que je suis là et qu’il m’ignore.

J’avais initialement intitulé cette publication « Un moment de complicité pendant le brame », puis j’ai changé d’avis. En effet, complicité n’est pas le terme approprié. Pour être complices, il faut être au moins deux à vouloir partager et l’animal qui illustre ma publication n’a rien demandé de la publicité que je lui fais. Je lui porte même peut-être tord.

L’engouement est de plus en plus marqué pour cette période particulière Continue Reading..

La désignation du cerf d’après l’observation de ses bois

Un Douze cors irrégulier, traversant un ruisseau avant de rentrer dans le bois. Il a l’andouiller d’œil, un surandouiller minuscule, la chevillure, une empaumure à trois épois côté gauche, une enfourchure de l’autre.

Nous avons le plus souvent dans les Pyrénées des Dix cors à fourches ou des Douze cors à empaumures. Les Quatorze cors sont déjà bien moins nombreux. Le record dans les Pyrénées se limite à quelques rares Dix-huit cors et en France, au Vingt-quatre cors. En septembre 2020, un Vingt-six cors aurait été prélevé dans le Var, mais Continue Reading..

Le biotope du Cerf élaphe dans les Pyrénées

Biche, faon, bichette et jeune cerf qui regarde dans ma direction, au milieu de Rhododendrons ferrugineux. Altitude 1 900 m.

Cette publication est un peu particulière, moins « animalière » que d’habitude. Elle concerne l’étagement de la végétation dans les Pyrénées et son influence sur la présence du Cerf élaphe. Continue Reading..