logo

Le Chevreuil dans le Béarn

Un brocard en velours au gagnage dans une prairie (23 février).

Le Chevreuil  dans le Béarn

.

Une Chevrette curieuse (30 janvier).

Nous ne sommes que le 23 février, mais tout se passe comme si le printemps était déjà là. Les belles journées ensoleillées se succèdent depuis plusieurs jours et les grues ont entamé leur migration retour. Les chevreuils profitent de ce renouveau. On les voit plus souvent dans les prairies Continue Reading..

Le Gypaète barbu

Le Gypaète barbu

(Nom scientifique : Gypaetus barbatus)

.

Le Gypaète barbu est le plus grand rapace d’Europe et aussi, le plus rare. Le rencontrer est, pour moi, un véritable cadeau venu du ciel.

8 mars 2016 – Le fond du plateau de Lhers, sous la neige.

8 mars 2016 – Mon premier gypaète barbu sur le plateau de Lhers, encore enneigé.

J’ai photographié mon tout premier gypaète barbu début mars 2016, lors d’un « bol d’air » pris en vallée d’Aspe, sur le plateau de Lhers. La neige était encore présente. A la fin de la journée qui avait été plutôt maussade et alors que je surplombais le village de Lescun, j’ai aperçu cette forme inhabituelle qui évoluait dans la vallée. Pensif, je continuais à admirer ce beau cirque de Lescun avec ses sommets Continue Reading..

Le Courlis cendré (Numenius arquata)

Le Courlis cendré 

Son observation au lac de L’Ayguelongue (Béarn)

04 Février 2019 – L’amont du lac de l’Ayguelongue orienté nord-sud avec une vue sur l’Ossau enneigé.

(cliché pris depuis la partie Est de la digue).

.

Le lac de l’Ayguelongue ou d’Ayguelongue est une retenue collinaire d’une soixantaine d’hectares crée en 1999 et situé dans le Béarn (Pyrénées Atlantiques), sur les communes de Momas et de Mazerolles. Il fait partie des retenues gérées par l’Institution Adour.

Le niveau du lac varie suivant les périodes de l’année. En ce moment, début février, son déversoir donne à plein régime. Les espèces participant à la migration de printemps ont très peu d’opportunités pour se poser, à part les abords ou sur les deux petits îlots qui sont colonisés par des espèces sédentaires comme les hérons garde-bœufs, les hérons cendrés, des cormorans etc. On n’observe essentiellement à cette période que des migrateurs se posant sur l’eau, colverts, sarcelles d’hiver … et un petit groupes d’oies qui sont là depuis au moins octobre dernier. Une liste assez complète des espèces remarquables de ce lac est en fin de publication.

Avec l’arrosage du maïs à partir de juin/juillet, le niveau va baisser, ce qui dégage de grandes vasières très favorables aux limicoles de passage qui entament leur migration vers le sud. Durant la période de juillet à octobre, de nombreuses espèces peuvent y être observées. Continue Reading..

L’Elanion blanc (Elanus caeruleus)

L’Elanion blanc adulte.

L’Elanion blanc

(Nom scientifique : Elanus caeruleus)

Un Elanion blanc juvénile.

.

L’Elanion blanc est un petit rapace que je rencontre de plus en plus souvent dans le Béarn. Son arrivée en France est relativement récente et on le reconnaît aisément. Il est farouche et difficile à approcher. Continue Reading..