logo

La Salamandre tachetée

Une Salamandre tachetée terrestre (Béarn – Altitude 325 m). La disposition des taches est propre à chaque individu.

Une autre Salamandre tachetée terrestre (altitude 325 m). Les deux bandes jaunes parallèles discontinues sont la « signature » de la sous-espèce.

.

La Salamandre tachetée (Salamandra salamandra) est un Urodèle très connu et répandu dans tout l’Hexagone. Elle est absente de Corse, où évolue une salamandre endémique et passée depuis peu au rang d’espèce à part entière, la Salamandre de Corse (Salamandra corsica).

On a eu au moins une fois l’occasion de rencontrer une salamandre sous la pluie, Continue Reading..

Le Triton marbré dans le Béarn

Triton marbré mâle, dans le sous-bois humide (bourrelet dorsal noir).

Le regard du Triton marbré.

.

Le Triton marbré (Triturus marmoratus) est une espèce emblématique de l’ordre des Urodèles, de la classe des Amphibiens. Il est tout simplement … magnifique. J’ai la chance de pouvoir observer quelques sujets, plus particulièrement lors de sa période de rapprochement des points d’eau pour la reproduction. Avec sa comparse la belle Salamandre tachetée, ils nous font voyager dans un autre monde, Continue Reading..

L’Alyte accoucheur dans le Béarn

L’Alyte accoucheur, le petit crapaud « souriant ».

.

« On en apprend tous les jours »! Quand je peux l’appliquer à moi-même, je n’ai pas perdu ma journée ; le reste sera du bonus! J’ai photographié le 26 avril dernier (chez moi, pendant la période de confinement – altitude 325 m) un Anoure dont la couleur inhabituelle a attiré mon attention. A l’apparence verruqueuse de sa peau, ce ne pouvait pas être une grenouille et Continue Reading..

Le papillon Apollon, emblématique de nos Pyrénées

Un Apollon sur une Scabieuse des champs (01 août 2020).

Les ailes antérieures partiellement repliées occultent les ocelles orange des ailes postérieures.

.

L’ Apollon est un grand papillon inféodé à la montagne, pour moi le papillon le plus majestueux de nos Pyrénées. Il est présent également dans les Alpes et il est en régression ou a disparu dans les autres massifs français. On le rencontre généralement au-dessus de la forêt dans le milieu ouvert des prairies et des pelouses rocailleuses fleuries et ensoleillées, à partir de Continue Reading..

Les grenouilles vertes – Critères de détermination

02 février 2020 – A la sortie de leur hibernation, les grenouilles « vertes » se regroupent au soleil.

.

L’idée m’est venue d’aborder ce sujet en m’intéressant à certaines de mes « pensionnaires » qui ont naturellement élu domicile dans mon plan d’eau. Les premières sont rapidement arrivées, dès la mise en eau. Qui sont-elles? Des grenouilles vertes (qui ne sont d’ailleurs pas toutes vertes) mais quelle(s) espèce(s) ? La réponse est complexe Continue Reading..

Les Arres d’Anie depuis le refuge de l’Abérouat

Dans les Arres d’Anie – Une croix en bois se bat contre les dégradations du temps qui passe, sur l’itinéraire vers le pic d’Anie.

A la tombée de la nuit – La silhouette familière et caractéristique du pic d’Anie depuis « la maison », entouré par d’autres sommets du cirque de Lescun. 

.

Cette publication n’est pas un topo. J’y aborde d’abord la présence dans les Arres d’une croix en bois discrète dont j’ai eu du mal à retrouver l’histoire. Je continue ensuite avec des informations géologiques sur les arres, une description des divers itinéraires pour aller au pic d’Anie et je termine par les photos de ma sortie.

.

I- LA CROIX BLANCHE DES ARRES D’ANIE

Dans les Arres d’Anie, une grande croix en bois avec des restes de peinture blanche attire mon attention. Située à la côte 2 225 m sur un replat, cette croix est à l’écart de l’itinéraire non balisé renseigné  » – – – –  » de la carte IGN. Celui-ci traverse les Arres d’Anie vers le pic d’Anie Continue Reading..

La comète Neowise depuis le Piémont des Pyrénées

La comète Neowise au-dessus du piémont des Pyrénées (18 juillet 2020 à 23h14 – Magnitude 2,7). En haut à gauche, une « étoile filante ».

La comète Neowise au-dessus du piémont des Pyrénées (18 juillet 2020 à 23h19 – Magnitude 2,7). La queue bleutée de gaz ionisés à gauche et la queue blanche de poussières à droite sont toutes les deux bien visibles.

.

Depuis quelques jours, on en parle beaucoup : tous les médias ont publié au moins un article à son propos et les réseaux sociaux ne sont pas en reste. De qui parlons-nous? De la comète Neowise, dénommée C/2020 F3. Venue des confins de notre système solaire, c’est une comète périodique découverte le 27 mars 2020 par le télescope spatial infrarouge WISE (Wide-field Infrared Survey Explorer), mis en orbite en décembre 2009. Elle enchante en ce moment nos belles nuits de juillet. Continue Reading..

Un joli brocard dans les blés mûrs

Le regard! 

.

En ce début juillet, les blés sont mûrs. Les chevreuils aiment bien s’y promener, à l’abri des dérangements. Le temps maussade, une petite bruine, le moment est propice aux rencontres. Une tête se redresse Continue Reading..

Un peu de flore et de faune en vallée d’Ossau

Une Marmotte, tournée vers le soleil couchant.

Le lis (ou Lys) des Pyrénées, endémique et emblématique de nos montagnes.

.

Les Pyrénées sont pour moi une source de photos de Nature qui m’incitent à randonner. Dans mes publications, vous ne voyez  pas de topos : il y a des personnes bien plus qualifiées que moi pour vous aider dans le choix de vos sorties en montagne, dont l’excellent Topopyrénées.

Comme pour ma précédente publication sur la vallée d’Aspe, je regroupe ici pêle-mêle Continue Reading..

Un peu de flore et faune en vallée d’Aspe

Le pic Pétragème et les Aiguilles d’Ansabère. Au premier-plan à droite, le début du Dec de Lhurs.

Le Milan noir (Milvus migrans).

.

J’ai retrouvé le plaisir des sorties en montagne. Cette publication regroupe pêle-mêle quelques photos prises ces derniers temps en vallée d’Aspe, un peu de flore, de faune et de paysages. Continue Reading..

Les dernières lueurs d’un soir d’été dans le Béarn

Un brocard ayant évacué son excès de testostérone dans l’herbe de la jachère.

L’apparition prudente d’un brocard que je connais bien. 

Les belles soirées d’été ont commencé! C’est l’occasion d’aller prendre l’air dans la Nature au coucher du soleil. La faune nocturne s’est déjà réveillée et commence à se dégourdir les pattes ou les ailes. Continue Reading..

Le Hibou des marais dans le Béarn. Témoignage d’une observation.

.

Le Hibou des marais est un rapace que j’affectionne particulièrement. Bien que sa présence durant la mauvaise saison soit parfois signalée dans le Béarn, son observation reste peu courante. Cette soirée du 13 mars 2020, sa rencontre a été un coup de chance!

Alors que je rentrais à la maison après avoir couru les bois, je me suis attardé à la nuit tombée pour observer un brocard qui me narguait vers les dernières lumières du couchant! Et une ombre silencieuse passa devant mon téléobjectif : le Hibou des marais!

Je l’avais déjà aperçu un soir de novembre dernier, Continue Reading..

Dans le Béarn – Une soirée dans la Nature

Mon moment préféré pour photographier la Nature.

Quand le soleil se couche, les chevreuils sortent du couvert végétal.

On a enfin retrouver le droit de parcourir la campagne sans contraintes. Depuis plusieurs jours, je revis, d’autant mieux qu’une météo estivale succède à celle, maussade, du début de notre déconfinement. J’ai retrouvé le plaisir des sorties en billebaude à l’approche de la nuit Continue Reading..

Vers le col des Anies depuis le refuge de l’Abérouat

En vallée d’Aspe – Le pic de Countendé (2 338 m).

Une chèvre (femelle isard) – Je pense que le chevreau n’est pas loin. 

.

Aujourd’hui, je me déconfine : je retourne enfin en montagne! J’ai même le sentiment rassurant que je suis un peu en retard pour le faire : je vais savourer à sa juste valeur de pouvoir à nouveau sentir mon cœur battre plus fort que d’habitude, seul et à mon rythme.

Ce Lundi 11 mai 2020, une grande partie du territoire national a eu le « feu vert » pour se réapproprier ce qu’il avait malgré lui concédé à la Nature! La randonnée en montagne est de nouveau autorisée. Continue Reading..

L’Homme se confine, la Nature se libère

Le maître d’orchestre – « Coco », Faisan de Colchide.

La parade amoureuse du Troglodyte mignon! Tous les jours, il nous a enchanté avec ses vocalises!

.

Le mardi 17 mars 2020 est une date particulière que l’on va garder à l’esprit pour longtemps à moins, bien sûr, que nous ayons « la mémoire courte ». Nous voilà retenus à domicile avec des déplacements restreints à l’essentiel. Ces mesures seront moins contraignantes à la campagne qu’en ville, dans la mesure où on vit mieux ces conditions-là dans un jardin que sur un balcon.

A partir de midi, les bruits engendrés par l’activité humaine ont considérablement diminué, pour ne pas dire disparu! Une atmosphère très particulière s’est rapidement installée, les rues sont devenues désertes : un moment inoubliable, Continue Reading..

Les cabanes d’Ansabère en raquettes (vallée d’Aspe)

Les cabanes d’Ansabère sous la neige. Tout à droite, la « Villa des privés d’amour ».

Les aiguilles d’Ansabère pendant la montée aux cabanes. Et un oiseau passa …

.

Les cabanes d’Ansabère (altitude 1 557 m) et leurs sommets environnants est un site magnifique en toutes saisons. Cette sortie en raquettes, très agréable et sous un beau soleil, a été ma dernière pour cette période hivernale. Une semaine plus tard, nous étions tous confinés, à la suite d’une actualité préoccupante qu’il est inutile de rappeler. Cette publication est un petit retour à la période « d’avant ».

En hiver, on stationne au parking Masousa (altitude 945 m). La sortie est un aller/retour Continue Reading..

Le tour du pic du Midi d’Ossau à l’automne

Ce jour-là, les Grues cendrées sont en migration post-nuptiale. Elles traversent les Pyrénées en remontant la vallée d’Ossau, direction l’Espagne. Leurs prochaines haltes migratoires seront l’embalse de la Sotorena et la lagune de Gallocanta, en Aragon – Les voici au col des Moines, dominé par le pic des Moines (2 349 m).

Le ballet aérien d’un Gypaète barbu immature et d’un Crave à bec rouge, sur les parois de l’Ossau plongé dans la brume.

(J’ai appris en octobre 2021 qu’il s’appelle « Calendreto » et j’ai fait une publication particulière à son sujet, qui raconte son histoire).

.

Le pic du midi d’Ossau est une montagne chère au cœur des Béarnais. Aligné dans l’axe de la vallée d’Ossau et dominant tous les sommets environnants de plus de 400 mètres, il est visible de toute la région par temps clair et même jusque dans la Haute-Lande au milieu des pins (après la tempête de 1999). C’est « Le toit du Béarn ». On lui donne Continue Reading..

Le volcan de l’Ossau

Un coucher de soleil sur le pic du Midi d’Ossau, après l’orage.

(cliché pris lors de ma traversée pédestre du Piémont pyrénéen de Gruissan-plage à Hendaye-plage).

Le pic du Midi d’Ossau (2 884m) depuis le pic de la Sagette – Il domine majestueusement tous les sommets alentour. 

.

Cette période de volcanisme s’est déroulée il y a … fort longtemps. Il en reste pas mal de témoignages dans le paysage que l’on peut observer en faisant le tour du pic du Midi d’Ossau.

Cette publication a pour but de regrouper les informations qui m’intéressent sur le sujet. Ce n’est pas un cours de géologie : j’ai seulement relevé les données concordantes dans des publications scientifiques, Continue Reading..

La Rainette méridionale

Le mimétisme de la Rainette au milieu de la végétation ( 8 avril 2020).

Celle-ci n’est pas farouche ( 8 avril 2020).

.

La Rainette méridionale (Hyla meridionalis) fait partie des 38 espèces françaises d’Amphibiens, plus particulièrement du Groupe des Anoures Continue Reading..

La super Lune Rose du 7 Avril 2020

Que cachait donc notre Super Lune, sous son intense lumière?

.

Dans la nuit du 7 au 8 avril 2020, nous avons eu notre plus grosse pleine Lune de l’année. Elle était à sa distance la plus proche de la Terre, à 356.900 kilomètres. Elle devait être plus grosse de 7% environ mais elle était surtout 30% plus brillante que d’habitude. En fait, l’augmentation de sa taille Continue Reading..