logo

Rencontre estivale avec le Tichodrome échelette dans les Pyrénées

Le royaume du gypaète barbu, mais aussi celui d’un autre hôte estival, bien plus petit et discret.

.

Une publication avec deux photos, cela me change! En fait, je n’en ai qu’une à montrer de ma vedette du jour, car la rencontre a été rapide. Ce jour-là, le vent n’était pas propice à l’observation. Mais quel souvenir de cette petite boule de plumes très discrète pendue à la paroi, dans l’immense décor des falaises abruptes. Pour avoir la chance de le voir, il demande un petit effort.

Le voilà! C’est ma deuxième rencontre avec « l’oiseau rare » dans les Pyrénées, depuis que je connais son existence! La première fois c’était avec un adulte, en hiver et elle a duré un bon moment. Il hivernait dans le piémont. Celle-ci, c’est en septembre et en altitude, avec un juvénile. La texture de son plumage est encore légèrement duveteuse. Déjà autonome, il a quitté ses parents et vit maintenant sa vie.

Acccroché à la falaise – Le Tichodrome échelette ou « oiseau papillon », un juvénile.

Aujourd’hui et après les récentes chutes de neige dans les Pyrénées, il a probablement entamé sa première migration altitudinale. Où est-il en ce moment? Je n’en sais rien, bien sûr. Ces oiseaux sont surprenants et je pense à lui.

.

Pour en savoir plus sur cet oiseau atypique, j’ai déjà écrit un article complet à son propos lors de notre première rencontre ; vous pouvez le retrouver dans mes archives, en tapant le mot-clé dans l’onglet « search » de la page d’accueil du blog.

Comments ( 0 )

    Leave A Comment

    Your email address will not be published. Required fields are marked *