logo

L’Ophrys de mars (Ophrys occidentalis) dans le Vic-Bilh

L’Ophrys de mars à Cadillon, le 18 février 2021.

La végétation redémarre depuis quelques jours et la faune réagit aussi. Les grues ont entamé leur migration prénuptiale mais attention : elles ne savent pas anticiper la météo des prochains jours. Elle réagissent simplement à une horloge interne qui déclenche leur départ, lié au rapport des durées du jour et de la nuit (la photopériode).

Continue Reading..

Mon inventaire des Orchidées sauvages du Vic-Bilh

La République des Pyrénées (26 octobre 1996) – Chantier de  restauration des pelouses à orchidées, avec les élèves des écoles primaires de Simacourbe et Lalongue.

Le Vic-Bilh est une région de vignobles du Madiran et du Pacherenc situé dans le Nord-Est du Béarn. Son économie est essentiellement agricole et la viticulture est bien présente. J’ai découvert l’intérêt patrimonial des orchidées sauvages du Vic-Bilh au début des années 2010. Pour moi, l’orchidée était une fleur « exotique » et je ne pouvais imaginer qu’il puisse en pousser dans la région.

Sur les coteaux de Cadillon – Une parcelle de vigne à gauche et une pelouse sèche en face.

Continue Reading..

La neige dans le Vic-Bilh

03 février 2015 – Les coteaux de Lembeye (chef-lieu de canton du Vic-Bilh) sous la neige. 

Il a neigé sur le Vic-Bilh ce 9 janvier. Domicilié à 300 mètres d’altitude devant la chaîne des Pyrénées, j’aime ces épisodes neigeux. Ils étaient bien plus rares dans mes Landes natales.

QUELQUES DATES D’ENNEIGEMENT

10 janvier 2021 – La campagne du Vic-Bilh sous la neige.

Il neige en principe au moins une fois par an, en quantité modeste certes, mais cela me permet de l’apprécier. Le soleil (ou la pluie) prend vite le relais pour la faire disparaître, parfois même dans la journée. S’il gèle, elle peut rester un peu plus longtemps. Dans la plupart des cas, c’est plutôt un bon saupoudrage.

Continue Reading..

La mortalité inhabituelle du Léiothrix jaune ou Rossignol du Japon

Un Léiothrix jaune dans un roncier, à la lumière d’un soleil couchant.

Je m’intéresse au Léiothrix jaune appelé communément le Rossignol du Japon depuis un petit moment déjà et je lui ai consacré un article complet, disponible dans mes archives de juin 2019 (suivre le lien en fin d’article).

Un Léiothrix jaune dans un figuier sauvage.

Dans les colonnes du journal Sud-Ouest du 20 octobre 2020, un article très intéressant est paru à son sujet et intitulé : « Le mystère de la mort des rossignols du Japon ». De nombreux habitants de Pau et de son agglomération s’y émouvaient à juste raison de trouver à terre de nombreux Rossignols du Japon morts sans dommage apparent, un phénomène anormal. Je ne vais pas reprendre ici ce qui est écrit dans l’article, mais apporter mon ressenti sur ce sujet.

Continue Reading..

Mon site Web LaNatureMoi

03 Février 2016 – Le démarrage de mon site « lanaturemoi » et son Portfolio initial.

 Cette nouvelle année est pour moi l’occasion de faire un bilan sur l’utilisation de mon site de photos de Nature ayant pour nom de domaine « lanaturemoi ». Le hasard du calendrier a voulu que cela fasse exactement cinq années qu’il a vu le jour! Après avoir un peu végété à ses débuts, il est maintenant assez bien référencé sur internet et de plus en plus consulté. Il est géré par le système de gestion de contenu « WordPress » et j’ai choisi pour sa présentation le thème HYDRAContinue Reading..

La Gestion des couleurs d’une photo numérique

Le Triton marbré – Photo non traitée par WordPress et téléversée avec un profil couleur sRVB. 

Le Triton marbré –  Photo non traitée par WordPress et téléversée avec un profil couleur Adobe RVB. 

Un petit test avant de commencer mon article : affichées ensemble avec 2 profils de couleurs incorporés différents, les deux photos ci-dessus sont identiques sur mon écran conçu pour reproduire les 2 profils sRVB et Adobe RVB les plus utilisés. Si votre écran est conçu uniquement pour le sRVB, la photo en Adobe RVB (celle du dessous) va vous paraître plus fade.

Au fil des mises à jour régulières du système de gestion de mon site, j’ai fini par me rendre compte que l’apparence générale de certaines de mes publications est devenue « fade », avec des couleurs délavées par rapport aux originaux que je téléverse. Pourquoi cette perte de coloration sur certaines publications du Web?

J’utilise un écran Large Gamut avec une palette de couleurs très poussée pour un traitement des photos de niveau professionnel. On considère qu’un périphérique (écran, imprimante, scanner,…) est à Large (ou Wide) Gamut quand l’ensemble des couleurs qu’il reproduit est équivalent ou supérieur à la perception de l’œil humain. Mon écran couvre 100% de l’espace sRVB et 99,5% de l’espace Adobe RVB.

Toutes les photos de mon site jusqu’à ce jour ont été téléversées au format JPEG bien connu, en leur intégrant un profil colorimétrique Adobe RVB, à l’identique de ce que je fais pour l’impression de mes photos. 

Continue Reading..

L’affichage d’une photo numérique sur le Web

L’arrivée des grues cendrées au dortoir – Caractéristiques : format photo 16/10 – 1 600 px x 1 000 px – 399 ko. Photo optimisée pour être ouverte en plein écran sur une dalle 24″ au format 16/10 (faites le test).

Nombreux sont les photographes qui publient leurs photos sur le Web! Nous les regardons sur l’écran d’un smartphone, d’une tablette, d’un ordinateur portable, d’un ordinateur de bureau, … 

Ces écrans ont des caractéristiques qui font appel à un vocabulaire spécifique. Ce vocabulaire se rapproche d’ailleurs un peu de celui utilisé pour décrire les propriétés d’une photo numérique, sujet de mon précédent article.

J’aborde ici, après avoir rappelé les principales caractéristiques d’un écran, comment optimiser la définition d’une photo pour la visionner en plein écran sur le Web.

La « gestion des couleurs », sujet qui concerne tout autant l’exportation d’une photo numérique que le choix et la calibration d’un écran, sera abordé dans l’article suivant. 

Continue Reading..

Les caractéristiques d’une photo numérique qu’il faut connaître

Photo optimisée pour un article de mon blog : définition 640 px x 425 px ; poids 77 ko.

POURQUOI REDIMENTIONNER SES PHOTOS

On recommande d’optimiser ses photos pour au moins deux raisons : limiter la place occupée sur le support de stockage, faciliter le téléversement et la consultation sur le web. Par opposition au téléchargement, le téléversement est l’action de transfert de données d’un ordinateur local vers un ordinateur distant. Continue Reading..

La grande conjonction de décembre 2020 – Saturne et Jupiter

17 décembre 2020 à 18h24. Un fin croissant de Lune magnifie le ciel, à l’approche de la grande conjonction de Saturne et Jupiter, situées sur la partie droite de la photo.

L’observation du ciel nocturne donne l’occasion d’assister à des spectacles uniques dans l’espace d’une vie. Habitués aux rendus époustouflants de photos prises par des instruments qui vont sonder les confins de l’Univers, on peut passer à côté de la beauté de certains spectacles tout simples et à la portée de nos yeux, comme la conjonction remarquable qui vient d’avoir lieu entre les deux planètes Saturne et Jupiter.

J’y ai assisté : c’était ce lundi 21 décembre 2020, le jour du Solstice d’hiver dans l’hémisphère nord! Les deux plus grosses planètes de notre système solaire, vues de notre bonne vieille Terre, se sont apparemment « frôlées ».Continue Reading..

Une famille de cerfs élaphes en hiver

Ma belle rencontre de ce jour! Ce grand benêt est, je pense, sur sa troisième année et il vit encore avec sa mère. Je le trouve tout simplement magnifique et je le crois très prometteur, si on laisse faire la nature!

15 décembre 2020! La France se déconfine pour la seconde fois, … pour un couvre-feu à 20h00! Je peux enfin sortir en montagne pour sentir mon cœur battre autrement. Il a neigé récemment sur les Pyrénées et la météo prévoit une très belle journée ensoleillée.

Il n’a pas neigé en abondance ; les paysages sont malgré tout magnifiques.

C’est un réel plaisir de « toucher » la neige. La couche n’est pas importante et il a gelé cette nuit : je peux me passer des raquettes en faisant attention, pour cette sortie en boucle sans danger particulier.

J’ai emmené avec moi mon téléobjectif. A chaque confinement, la Nature reprend ses droits et la faune devient moins craintive. J’ai l’espoir de faire quelques rencontres animales. Bien que les sorties soient à nouveau permises, je ne rencontrerai quasiment personne. Il n’en sera probablement pas de même dans quelques jours avec les vacances de Noël.Continue Reading..