logo

La Couleuvre à échelons (Rhinechis scalaris)

La Couleuvre à échelons (Rhinechis scalaris)

Son observation en Espagne (décembre 2019)

Sur un sentier dans la dehesa, elle se repose sous un rayon de lumière.

La Couleuvre à échelons est un grand serpent inoffensif et protégé. Cependant, si elle se sent en danger, elle peut devenir agressive et tenter de mordre, bien qu’elle ne possède pas de venin (comme toutes les couleuvres, sauf  la Couleuvre de Montpellier qui a des crochets à venin, mais trop en arrière dans sa bouche pour que l’on puisse être envenimé). Sa morsure est douloureuse, autant la laisser tranquille! Elle mesure en moyenne 1m20 et peut atteindre 1m60, taille voisine de notre Couleuvre verte et jaune bien connue.

On la trouve en Espagne, au Portugal, à Gibraltar, en Italie (en Ligurie). En France, on ne la trouve que dans le midi (Languedoc-Roussillon, la région PACA et la région Rhône-Alpes). Le spécimen de cette publication a été observé en Andalousie sur un sentier, lors d’une sortie à la recherche du Lynx pardelle dans la dehesa. Il me semble qu’elle est en train de se reposer pendant la digestion d’une proie.

Elle est facile à reconnaître : les adultes sont assez uniformes, bruns à jaune-grisâtre avec deux lignes foncées le long du dos. Les juvéniles sont très marqués, plus jaunes, avec des taches noires en forme de H sur le dos donnant l’aspect d’une échelle, caractéristique qui est à l’origine du nom donné à l’espèce. Ces tâches disparaîtront petit à petit. Son museau pointu dépasse la mâchoire inférieure.

Paysage typique de la dehesa (Andalousie).

Elle fréquente les milieux ensoleillés rocailleux et broussailleux, comme les garrigues et les maquis ou l’équivalent, comme la dehesa en Espagne. Elle grimpe très facilement dans la végétation. C’est un prédateur redoutable, actif une bonne partie de l’année mais principalement au printemps et à l’automne. Mon observation est faite fin décembre! Elle se nourrit de petits mammifères, rongeurs, batraciens, lézards et oiseaux, qu’elle tue par constriction.

Lors de mon observation, je me suis surtout attaché à me positionner à la même hauteur que son œil ; je me rends compte maintenant qu’un cliché pris au-dessus aurait été aussi le bienvenu! Les sujets adultes n’ont plus ces tâches noires sur les flancs.

Un petit rappel – Les couleuvres sont faciles à reconnaître ; leur pupille est ronde (verticale chez la vipère) et elles ont de grandes écailles sur la tête (petites chez la vipère).

Comments ( 0 )

    Leave A Comment

    Your email address will not be published. Required fields are marked *