logo

Un brocard de printemps en Béarn

18 mai 2019 – La rencontre rapprochée avec ce brocard, dans la végétation dense. 

.

Le printemps est une période de bouleversement pour les chevreuils. Depuis fin février/début mars, leur pelage mue, d’abord chez les plus jeunes. Cette mue est impressionnante et leur apparence est celle d’un animal « malade ». Ils ne sont vraiment pas à leur avantage. J’ai publié des photos d’illustration dans d’autres articles.

Les plus vieux chevreuils (mâles et femelles) vont muer en dernier. Pour les bois des brocards, c’est l’inverse ; c’est-à-dire, les bois sont renouvelés Continue Reading..

Le mois de mars chez les chevreuils dans le Béarn – Le pelage mue

.

De fin février au mois d’avril, les chevreuils perdent leurs poils d’hiver. D’abord les plus jeunes, suivis par leurs aînés. Ils tombent par touffes en commençant par la tête et le cou, puis les membres pour terminer par le tronc. Le pelage passe du gris foncé / brun, épais, au roux parfois vif, assez ras. Le changement d’épaisseur du pelage dans ce sens-là rend la mue de printemps très spectaculaire. Ces bêtes si sympathiques prennent alors une drôle d’allure. Habituellement photogéniques, elles ne sont plus à leur avantage pendant quelques jours.

Parti de bon matin photographier en billebaude, alors que je suivais un chemin entre un champ de luzerne et une terre fraîchement labourée, une chevrette immobile Continue Reading..