logo

L’hivernage du Tichodrome échelette dans le Béarn

Le Tichodrome échelette (Tichodroma muraria), en tenue hivernale (cliquer sur la photo pour l’agrandir).

.

Les beaux jours sont là et la végétation a redémarré. La migration prénuptiale des grues est déjà terminée. Les plus gros vols sont passés il y a un mois déjà, autour du 20 février comme chaque année ; quelques retardataires trompetaient encore la semaine dernière. Cependant, l’hiver n’est pas fini. Au moment où j’écris, il a de nouveau reneigé sur les Pyrénées ; il est tombé une quarantaine de centimètres à 1 800 m, à la veille du printemps. Ces chutes de neige vont prolonger l’hivernage du Tichodrome échelette à basse altitude ; il lui faudra attendre encore un peu pour retourner en haute montagne, pour se reproduire.Continue Reading..

Le Tichodrome échelette, l’oiseau papillon

« L’oiseau papillon, vu de dessous ».

Le « Papillon » remonte la paroi en écartant ses ailes.

.

Le Tichodrome échelette (Tichodroma muraria) est un petit bijou de la Nature. Son observation dans le Haut-Béarn sur son lieu d’hivernage a été pour moi un véritable privilège. J’en rêvais depuis longtemps. Et le rêve s’est enfin réalisé! J’avais déjà essayé d’aller à sa rencontre en haute montagne, sans succès jusqu’à présent. C’est avant tout un oiseau qui se mérite. Minuscule et très discret,Continue Reading..