logo
Les glaciers de la face nord du Vignemale

Les glaciers de la face nord du Vignemale

Le glacier des Oulettes de Gaube (glacier de cirque et de surracumulation) – Novembre 2015.

DEFINITION D’UN GLACIER

Les glaciers font partie du domaine des « neiges éternelles ». Ils se présentent sous la forme d’une masse de glace en mouvement qui s’écoule lentement sous l’effet de son propre poids et de la pente. Cette glace se forme par les tassements successifs d’épaisses couches de neige accumulées pendant l’hiver et conservées. Après l’expulsion progressive de l’air emprisonné, les cristaux de neige se soudent entre eux pour former une matière homogène, la glace (un phénomène appelé la diagénèse).

On les sépare en deux catégories : le glacier véritable qui présente des crevasses caractéristiques d’un écoulement glaciaire, et le glacier résiduel qui a été un glacier véritable, dépourvu maintenant de signes d’écoulement.

Le glacier résiduel de Barroude (altitude moyenne 2 475 m) et le grand lac. L’eau a la couleur laiteuse caractéristique des eaux de fonte de glacier (août 2014). Continue Reading..

Les Oulettes de Gaube sous la Voie Lactée

Les Oulettes de Gaube sous la Voie Lactée

La face nord du massif du Vignemale sous la Voie lactée – Le Bulbe de la Voie Lactée, entre les constellations du Sagittaire et du Scorpion, surmonte la pointe Chausenque (3 204 m), le Piton Carré (3 197 m) et la Pique Longue (3 298 m), point culminant des Pyrénées françaises.

 

Le site des Oulettes de Gaube (Hautes-Pyrénées) en zone cœur du parc national des Pyrénées est très connu des pratiquants de la montagne. Situé à 2 151 m d’altitude, il offre une vue unique sur la face nord du massif du VignemaleContinue Reading..

Le lac du Chabarrou au départ du Pont d’Espagne

Le lac du Chabarrou au départ du Pont d’Espagne

Le lac du Chabarrou (2 302 m), dominé par l’Alphonse Meillon (2 930 m) et le Chabarrou Nord (2 925 m).

Les lacs sont très nombreux dans les Pyrénées : on en dénombre plus de 2 500 pour l’ensemble des Pyrénées françaises et espagnoles, à plus de 700 mètres d’altitude qui représente la limite de l’étage collinéen. 

Il existe de nombreux guides « Les plus beaux lacs des Pyrénées » et le lac du Chabarrou mériterait d’en faire partie ; il en est absent, du moins de ceux que j’ai, ce n’est peut-être que mieux. Il est peu fréquenté, même au plus fort de la saison estivale.

Continue Reading..