logo

A la rencontre du Bouquetin ibérique en Espagne – Sierras de Cazorla et Guadarrama

Un beau Bouquetin mâle, Sierra de Las Villas (à proximité de Villanueva del Arzobispo).

Bouquetins mâles, dans les blocs granitiques de La Pedriza, Sierra de Guadarrama.

.

J’ai déjà consacré deux articles sur mon observation du Bouquetin en Espagne. Le premier était dédié à sa présentation générale illustrée par des clichés pris en mai 2018 au milieu des névés dans la Sierra de Gredos. Le second le montrait dans d’autres biotopes principalement en décembre 2019, pendant la période du rut. Aujourd’hui, Continue Reading..

A la rencontre du bouquetin en Espagne – Picos de Europa, sierras de Gredos, Andujar et Castril

Sierra de Gredos – Un vieux mâle (appelé un Bouc).

.

Au début du mois de mai 2018, j’ai eu l’occasion d’observer lors d’un séjour naturaliste dans la Sierra de Gredos le Bouquetin ibérique appelé aussi Bouquetin d’Espagne (Cabra montés en espagnol). C’était ma première rencontre (archives d’Avril 2019). Depuis, je suis revenu le voir. Voici quelques endroits où je les ai à nouveau observés, des Picos de Europa Continue Reading..

A la rencontre des isards en vallée d’Ossau (février 2020)

Trois femelles et un chevreau (debout) né en mai dernier, se reposent sur les hauteurs.

.

Cet hiver 2019-2020 est exceptionnel. Entre décembre et janvier, la barre des 15°C a été régulièrement dépassée sur une bonne partie de la France, notamment dans le Sud-Ouest. Le dimanche 2 et lundi 3 février 2020, on a eu une température de 25.2°C à Pau et 27.8°C à Cambo-les-Bains. Un autre record absolu depuis 1900 a eu lieu le dimanche 16 février où une valeur de 28.3°C a été enregistrée à Oloron! L’atmosphère est également particulièrement douce en montagne. L’isotherme 0°C remonte à des altitudes impensables il y a encore quelques années pour une saison hivernale. Les températures relevées à 1 500 mètres d’altitude en cette première quinzaine de février n’ont jamais été aussi élevées depuis 30 ans. A ce jour, il n’y a plus de neige naturelle en-dessous de 1 800 mètres.

Les isards profitent de cette douceur Continue Reading..

Observation de l’isard des Pyrénées, à la période du rut

Isard mâle (bouc) dans la poudreuse toute fraîche et le brouillard. 

Isard femelle (chèvre) et son chevreau (petit de l’année).

.

L’Isard (Rupicapra pyrenaica pyrenaica) est l’un des symboles de nos Pyrénées. Ses cornes sont l’emblème du Parc National. Le meilleur moment pour l’observer à une distance raisonnable est à la période du rut. Celui-ci dure en moyenne de 4 à 6 semaines, de novembre à décembre.

Cette année, il a beaucoup neigé Continue Reading..

L’Isard des Pyrénées à la période du rut en val d’Azun

.

Dans le val d’Azun (19 novembre 2019). Un bouc, de face et de profil.

.

Le val d’Azun est la plus occidentale des vallées des Hautes-Pyrénées. Il est situé dans le Parc national des Pyrénées et au cœur d’un territoire de montagne à la fois tourné vers la Bigorre et Continue Reading..

L’Isard des Pyrénées

En vallée d’Ossau (11 février 2019) – Un bouc (isard mâle), dans la force de l’âge.

L’Isard des Pyrénées

(Nom scientifique: Rupicapra pyrenaica pyrenaica)

En vallée d’Ossau (11 février 2019) – Une chèvre (femelle Isard) et son chevreau, né en mai dernier.

.

Une belle sortie en montagne est une sortie où j’ai rencontré l’Isard. Symbole de nos Pyrénées, il est l’emblème du « Parc national« . Il est assez facile de le rencontrer, à condition de rester discret. En période estivale, il vaut mieux « se lever de bonne heure ». En effet, c’est quand même un animal sauvage et farouche; le passage des premiers randonneurs peut le fait fuir en altitude ou à l’abri des regards. Aux heures chaudes, Continue Reading..

Le Bouquetin ibérique de la Sierra de Gredos

Dans la Sierra de Gredos, mon premier bouquetin ibérique (7 mai 2018).

Bouquetins mâles au repos sur une pelouse.

.

I- Préambule

Le Bouquetin ibérique (Capra pyrenaica) appelé aussi bouquetin d’Espagne est un beau mammifère auquel je m’intéresse depuis peu. Il était absent de mon environnement pyrénéen mais les choses sont en train de changer. Il revient parmi nous, on le verra en détails dans la dernière partie de cette publication. Les individus réintroduits sur le versant français des Pyrénées sont pour la plupart issus de la Sierra des Gredos et j’ai eu envie de connaître leur région d’origine.

Trois bouquetins mâles, d’âges variés.

Anciennement présent sur le versant français des Pyrénées, en Andorre, en Espagne et au Portugal, le bouquetin ibérique subsiste de nos jours en Espagne et au nord du Portugal. Il occupe des habitats très variés, tous caractérisés par la présence d’escarpements rocheux : depuis le bord de mer en Andalousie à moins de 200 m d’altitude, jusqu’aux plus hautes montagnes de la péninsule à plus de 3 000 m d’altitude (Sierra Nevada, Sierra de Gredos). Les différentes populations, aujourd’hui isolées, formaient un ensemble par le passé.Continue Reading..