logo

L’hivernage du Tichodrome échelette dans le Béarn

Le Tichodrome échelette (Tichodroma muraria), en tenue hivernale.

.

Les beaux jours sont là et la végétation a redémarré. La migration prénuptiale des grues est bientôt terminée. Les plus gros vols sont passés il y a un mois déjà, autour du 20 février comme chaque année ; j’ai entendu quelques retardataires trompeter la semaine dernière. Cependant et au moment où j’écris ces lignes, il a reneigé sur les Pyrénées : il est tombé une quarantaine de centimètres à 1 800 m, à la veille du printemps.

Cela ne va pas empêcher le tichodrome que je viens d’admirer sur son lieu d’hivernage dans une vallée des Pyrénées de repartir bientôt vers les hauteurs ; le moment est venu pour moi de regrouper mes observations. Continue Reading..

Les volcans de sable du plateau du Benou

Le bloc erratique du plateau du Benou et ses arenaygues (vous pouvez cliquer sur la photo).

.

Le plateau du Benou, situé à l’entrée de la vallée d’Ossau à une altitude moyenne de 900 m, est un site connu et très fréquenté. Haut-lieu du pastoralisme ossalois, on peut y admirer ses nombreuses granges ; à l’arrivée des beaux jours, le bétail y évolue en liberté.

Le plateau du Benou (secteur Roland) depuis les crêtes de Lazerque. En face, le pic de Gerbe (bord de la photo), le Lauriolle, le Mailh Massibé (au centre), le Rocher d’Aran, l’Ourlénotte et l’Ourlène.

Il est dominé par deux massifs : au nord, le massif du Soum de Counée (1 361 m) et au sud, celui du pic de l’Ourlène (1 813 m). Entre les deux, le plateau forme une dépression dans laquelle passe une importante faille aujourd’hui masquée par des dépôts d’argiles glaciaires et constituée de brèches et d’écailles, sorte de copeaux géants. Certains témoignages en sont visibles comme le Turon de la Técouère, constitué de lherzolite (roche magmatique plutonique très dure du manteau terrestre supérieur, formée en profondeur et qui s’est lentement refroidie). Continue Reading..