logo

Le Hibou des marais dans le Béarn. Témoignage d’une observation.

Le Hibou des marais dans le Béarn
Une observation au Printemps 2020

Le Hibou des marais est un rapace que j’affectionne particulièrement. Bien que sa présence durant la mauvaise saison soit parfois signalée dans le Béarn, son observation reste peu courante. Cette soirée du 13 mars 2020, sa rencontre a été un coup de chance!

Celui par qui l’observation du Hibou des marais fut possible!

Alors que je rentrais à la maison après avoir couru les bois, je me suis attardé à la nuit tombée pour observer un brocard qui me narguait vers les dernières lumières du couchant! Et une ombre silencieuse passa devant mon téléobjectif : le Hibou des marais!

Je l’avais déjà aperçu un soir de novembre dernier, dans le même secteur mais sans mon appareil photo ; … et plus rien les jours suivants. Mes rencontres des années précédentes (toujours dans le Vic-Bilh) s’étaient passées dans les mêmes conditions. A croire que cet oiseau n’est ici que de passage!

D’un vol souple et silencieux, il a fait des va-et-vient au-dessus de la prairie pendant un petit moment en se posant temps en temps, puis … 

… il se dirigea vers moi, visiblement intrigué par ma présence.

Ma mise au point patine ; il n’y a plus assez de lumière et il est trop près.

Un dernier regard dans ma direction, juste au-dessus de moi, avant de disparaître dans l’obscurité. Je ne le reverrai pas les deux soirs suivants, puis … le confinement arriva !!!

Mes photos ne sont pas « terribles », j’en conviens. La lumière était insuffisante pour mon appareil et cette publication est avant tout un témoignage.

En toute honnêteté, j’ai hésité au tout début pour l’identifier : Hibou des marais, ou bien Effraie des clochers ? Le fait d’avoir pu le voir évoluer un bon moment m’a convaincu pour la première option.

D’autre part, j’ai retenu un détail important : l’Effraie laisse en principe pendre ses pattes en vol (pas toujours) et le Hibou des marais les replie! N’hésitez pas à donner votre avis sur la page des commentaires si vous avez un doute.

Cette rencontre imprévue dans les belles lumières du couchant, sa curiosité à mon égard, tout cela restera un excellent souvenir … de plus!

J’ai déjà consacré un article complet sur le mode de vie de ce magnifique rapace, avec des photos prises dans le Béarn. Vous pouvez y accéder en cliquant ICI .

Comments ( 0 )

    Leave A Comment

    Your email address will not be published. Required fields are marked *