logo

La Tenthrède verte (Rhogogaster viridis)

La Tenthrède verte

(Nom scientifique : Rhogogaster viridis)

La Tenthrède verte est un hyménoptère. Sa couleur générale est vert tendre mais elle peut être aussi vert-jaunâtre comme c’est le cas pour mon spécimen. Elle ressemble à une petite guêpe (sans sa « taille de guêpe ») mais en plus sympa. Elle mesure un peu plus d’un centimètre. Je n’en avais encore jamais vu et son aspect « flashy » m’a  immédiatement interpellé! D’autant plus facilement, d’ailleurs, qu’elle était posée sur le capot d’une voiture de couleur sombre.

Sur le site internet de  l’I.N.P.N. (Inventaire National du Patrimoine Naturel), sa présence dans les Pyrénées-Atlantiques n’est pas encore signalée. Parmi les douze départements de la Nouvelle-Aquitaine, sa présence est certaine dans les Landes et probable dans le Lot-et-Garonne; dans la nouvelle région Occitanie, elle est certaine dans l’Aude et probable dans les Pyrénées-Orientales. Sur le site Web’Obs, portail mutualisé destiné à valoriser des données naturalistes entre diverses structures en Midi-Pyrénées, les observations récentes sont rares. Il est possible qu’elle soit répertoriée sur d’autres sites Nature dont je n’ai pas connaissance. Mon observation personnelle est faite sur la commune de Projan (Gers), proche de notre Vic-Bilh, le dimanche 28 avril en milieu de journée, sous un beau soleil.

Cette insecte vole habituellement dans les bois et les broussailles, les parcs, prairies et jardins d’Europe où elle chasse de petits insectes dont elle se nourrit, tels que des pucerons. On peut l’observer d’avril à juillet, en particulier sur les fleurs.

Une partie des critères pour identifier le genre sont les suivants : une ligne noire continue sur les tibias (visible sur le cliché ci-dessus), les tarses annelés noirs et verts à l’extrémité (visible sur le cliché ci-dessus). La femelle a une bande longitudinale dorsale noire plus ou moins large (visible sur le cliché ci-dessus) que n’a pas le mâle, de couleur uniforme. La partie externe épaisse du bord des ailes est verte.

Les quatre clichés de cette observation sont pris sur le même spécimen avec un téléphone portable. Les couleurs sont celles données par l’appareil et elles ne sont pas retouchées. Le spécimen est une femelle, reconnaissable à la bande dorsale noire.

Comments ( 0 )

    Leave A Comment

    Your email address will not be published. Required fields are marked *