logo

Une chevrette curieuse un soir de janvier dans le Béarn

Alors que je traversais un champ de maïs ramassé laissé en hivernage, j’aperçois deux chevreuils en bordure de celui-ci. Ils viennent de sortir du bois pour aller au gagnage : une chevrette, accompagnée d’un brocard.

 Le mâle reste encore en retrait. Ils sont souvent plus craintifs que les femelles.

La chevrette est curieuse, elle s’est s’avancée. 

Le mâle fait enfin quelques pas. Ses nouveaux bois, en velours, commencent tout juste à pousser. Il restera toujours en retrait par rapport à la femelle.

La chevrette s’est approchée de moi. 

Elle hésite!

Elle balance la tête, renifle l’air!

Elle n’a pas compris qui est là mais elle préfère faire demi-tour! Elle ira rejoindre le brocard resté prudemment en arrière. Puis, finalement, ils vont disparaître tous les deux au travers des ronces qui envahissent la bordure du bois.

Comments ( 0 )

    Leave A Comment

    Your email address will not be published. Required fields are marked *